Suivez-nous!


Voyage en Chine

D’ordinaire, lorsque l’on décide de mettre le cap sur la Chine, il s’agit bien souvent d’une décision mûrement et longuement réfléchie. Qui plus est, on se sent attiré par l’endroit. On se renseigne à l’avance sur la destination choisie, on consulte un tas de bouquins, on apprend quelques mots, quelques phrases. Bref, on s’y prépare. Physiquement et mentalement surtout. Pour ma part, ça s’est décidé très rapidement. Le tout s’est joué en une semaine. Le temps d’obtenir le visa en express et j’étais dans l’avion. En fait, pour l’aller-retour, ça ressemble plutôt à 5 avions, 1 TGV et tout près de 21000 kilomètres...



Parlant de la Chine, je ne vais surtout pas m’imposer en connaisseur. D’ailleurs, par le passé, j’ai déjà offusqué des blogueurs qui, après un voyage de quelques jours dans un pays nommé, s’inscrivaient en tant que spécialistes de l’endroit, distribuant au passage nombreux conseils sur quoi faire et ne pas faire, etc, etc. Ce qui à mon sens est loin de la réalité. Je vais donc vous livrer uniquement mes impressions, sans plus. D’ailleurs, comment pourrais-je parler de la Chine en y ayant passé uniquement deux semaines et de surcroit, au même endroit? C’est beaucoup plus vaste.

Or donc, je suis arrivé à Beijing en pleine nuit, après 16 heures de vol et en ayant survolé successivement le Pôle Nord et une partie de la Russie. De là, il a fallu attendre dans la gare du TGV la nuit durant puisque le train en direction de Changchun ne partait qu’aux petites heures du matin. C’était horrible. La gare de Beijing n’est pas chauffé. Il y fait un froid de canard et, tout autour, que des Chinois endormis. Histoire de ne pas trop se dépayser et de s’accrocher à des valeurs Nord-Américaines, direction le McDonald... Encore là, le choc... Le restaurant n’est pas chauffé, le menu est en chinois, la fille derrière le comptoir ne parle que le chinois. Pour passer ma commande, j’ai donc imité un thé... La tasse, la poche et tout le reste. J’ai donc eu droit à un café avec une poche de thé à l’intérieur!!! Pas mauvais.

Toutefois, et malgré le froid intense, j’ai fait la connaissance de Amy, Judy et Li Lei, trois étudiants en arts qui cette nuit-là, avaient pour mission de dessiner des visages au hasard. Et je vous jure qu’ils étaient très heureux de tomber sur le mien! Après avoir vu les dessins, ils m’ont expliqué qu’il était très difficile pour eux de dessiner un visage de type Caucasien sans brider les yeux du sujet. Qu’importe. Cette rencontre fut grandement réconfortante.



En échange, j’ai fait la promesse à Amy, Judy et Li Lei de publier cette photo sur Destination-Terre à mon retour. D’ailleurs, c’est peut-être la seule et unique fois que l’un de leurs dessins pourra franchir les frontières de la Chine. Alors voilà. C’est fait les amis! Et merci encore pour tout. Merci pour cette dose de chaleur réconfortante.

Les 860 kilomètres en TGV séparant Beijing de Changchun ont été très éprouvants. Même en première classe, ce train n’offre pas vraiment de confort significatif. De plus, il a fallu 7 heures pour couvrir la distance totale. Le fait est que, le mois auparavant, il s’est produit un accident malheureux sur cette ligne et que le ministre chinois a décidé de réduire la vitesse du train à 200 km/h plutôt que les 350 km/h habituels. Long. Très long.

Sur le trajet, des terres agricoles côtoient les centrales nucléaires et les éoliennes. Beaucoup d’industries sont aussi implantées dans le secteur et ces dernières fonctionnent encore au charbon. Ça vous fait un ciel d’une étrange couleur! J’ai aussi remarqué que la culture du maïs était omniprésente. D’ailleurs, après les récoltes, les chinois récupèrent les tiges des plants de maïs et les hissent sur les toits des habitations. Ils s’en servent comme combustible afin de chauffer leurs maisons. Très efficace à ce qu’il parait. En Chine, il n’y a pas beaucoup de perte. Tout est utilisé, recyclé et réutilisé.

En arrivant à Changchun c’est le choc. 7 millions d’habitants dans une ville qui n’est pas très grande a de quoi vous remuer et vous faire sentir très loin de chez vous. Là-bas, contrairement à Beijing où quelques Chinois parlent un anglais très approximatif, on y parle que le chinois! Et de plus, on suppose que vous le parlez aussi!

La randonnée en taxi de la gare jusqu’à l’hôtel ne fut pas de tout repos. Le seul moyen de faire connaitre notre destination au chauffeur a été de lui montrer une photo de l’hôtel. Une image vaut mille mots à ce qu’il parait. Mais il est bon de préciser qu’avant d’arriver à l’hôtel, le chauffeur nous en a tout de même présenter deux ou trois similaires qui ne ressemblaient pas au nôtre. Peut-être aussi le faisait-il exprès pour allonger la course. C’est possible. D’ailleurs, durant le séjour à Changchun, certains chauffeurs de taxi prenaient des itinéraires parfois intrigants pour nous mener du point A au point B. Jamais le même itinéraire et jamais le même montant pour la même course. Mais c’était plutôt amusant, offrant par le fait même l’opportunité de découvrir la ville. À titre d’exemple, une randonnée de 15 minutes en taxi ne dépassait rarement $1,50 canadiens.  Ici c'est le contraire.  Une course de 1 minute 50 vous coûtera probablement 15 dollars...

video

Alors voilà pour aujourd'hui!  Nous reviendrons sous peu avec d'autres articles sur ce voyage en Chine.  Nous parlerons de gens et de bouffe (je sais déjà la question que vous avez envie de poser!!!) tout en y incluant de nombreuses photos, le temps de faire le ménage de tout ça.

Au fait, le compte à rebours vient de tomber sous la barre des 200 jours, histoire d'ajouter un peu de pression.

Je tiens aussi à remercier grandement Martine pour son support technique, administratif, moral et sentimental durant mon séjour là-bas.  Seul en pays étranger, et surtout quand on ne parle pas la langue, il est important d'avoir de solides repères...

Merci à tous et à très bientôt!

13 commentaires:

  1. Ouah ! La Chine maintenant ! Super article, Yves, vivement la suite ! Mais prends le temps qu'il faut, tout de même, "y a pas l'feu au lac", comme disent les Suisses ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. J'imagine ta tête quand elle t'a servi le café au thé... au moins t'es arrivé à avoir quelque chose (et c'était pas du chien ;)
    J'ai hâte de lire le reste de tes aventures...

    RépondreSupprimer
  3. @Marjorie: merci. Il devrait y avoir deux ou trois articles qui vont suivre d'ici quelques jours, le temps de mettre tout ça dans l'ordre. Histoire de me remettre aussi d'une puissante grippe chinoise et du décalage... À bientôt!

    RépondreSupprimer
  4. @Yow: dans les circonstances, j'aurais bu n'importe quoi de chaud, sans même poser de questions!!! Pour le reste des aventures, ça ne saurait tarder. Et il sera question de chien... À suivre!

    RépondreSupprimer
  5. Tu as l'air d'être revenu épuisé mais heureux de ton voyage ! Comme je t'envie, d'avoir été invité en Chine grâce aux articles que tu as publié sur le tricopter ... Tu as bénéficié de conseils techniques et de réductions, pour l'occasion :) ?

    J'ai aussi hâte de lire la suite, et surtout ta présentation de cette technologie aux Chinois (si ça figure dans ce que tu vas nous raconter). Vous êtes partis boire un coup ensemble après ? Parait-il que ça se fait beaucoup pour ce genre d'occasion et que c'est un spectacle incroyable !

    RépondreSupprimer
  6. @Chris: Salut Chris! Épuisé oui! Je commence tout juste à reprendre le dessus après 8 jours...

    En fait, j'ai été récupéré par une compagnie qui fait des affaires un peu partout en Asie. Donc, côté dépenses, je n'ai rien eu à débourser de mon côté.

    Il est vrai que plusieurs diner furent très protocolaires. Et je peux t'assurer que j'ai été "forcé" de lever mon verre en de très nombreuses occasions... Mais ça tombait plutôt bien parce que j'adore la bière, et la Tsing Tao (bière chinoise) était bien bonne! A+

    RépondreSupprimer
  7. Et pour t'aider à te remettre de la grippe, Martine t'emmène te balader par -20 dehors ( ton dernier article) ça sonne comme une petite revanche pour les avoir laissées elle et Lulu toutes seules ;) Je vous taquine bien sûr. Je suis heureuse que tu ailles mieux.

    Sympa cette rencontre avec les étudiants en art. Ton histoire du thé me fait penser à une anecdote d'hôtesse de l'air: lorsque nous proposons " vous désirez du thé ou du café?" aux passagers, ils nous répondent parfois à côté en disant "oui, oui"... Alors pour les taquiner, on leur sert un café mélangé avec du thé... Du "oui oui". Mais après on leur sert une vraie boisson bien sûr ;)

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Yves Destination-Chine,

    Une grippe chinoise dis-tu ? Je suis certaine que c'était une "grippe d'homme", comme qui le sait au Québec, est bien piiiiiire !

    Je te taquine, voyons ! :-)

    Je viens tout juste de sortir d'une grippe "d'homme" due au vaccin de la grippe (je vous épargne le reste)reçu à la mi-novembre. Vaccin ? PLUS JAMAIS. Parole de MarieBo à moi-même.

    Mais revenons-en au fait : la CHINE ?

    Bin, lâ-lâ, chapeau !

    (accent du Saguenay en sus, fonctionne sans piles)

    Quelle aventure ! J'ai bien hâte de lire tes autres articles sur le sujet.

    Bravo !

    RépondreSupprimer
  9. @Claire: alors j'ai bu du oui-oui, mais ce n'était pas voulu... De plus, j'aurais bien aimé apprendre quelques mots avant de me pointer là-bas mais je n'ai pas eu le temps. La prochaine fois, je serai plus armé question vocabulaire!

    RépondreSupprimer
  10. @MarieBo: Hey! Tu as raison: une vraie grippe d'homme made in China! Ça fesse en ta! Tout ça combiné au foutu décalage horaire (décalage auquel je ne croyais pas AVANT de me rendre là-bas. Je commence à peine à reprendre le dessus, et ça va faire bientôt trois semaines...

    Pour le reste, c'était bien. Dépaysant mais pas trop finalement avec le recul. D'ailleurs, je prévois 2 autres articles sur le sujet: un sur la bouffe, et l'autre sur les gens. À suivre...

    Merci pour ta visite, toujours un plaisir de te lire!

    RépondreSupprimer
  11. J'espère qu'il y a des photos pour la nourriture, plusieurs amis m'ont vanté la nourriture locale. Vivement la suite de tes aventures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tiphanya: Je suis en train de préparer l'article et oui il y aura des photos. Pour la nourriture, c'était très bien en effet! A+

      Supprimer
  12. I like your blog and have a great experince of it.I am fully satisfied of your services and some of my friends are also use your services they are also fully satisfied
    with you and your services.We make plan again to visit India and use your services again. Thanks, Samuel Brisbane,Australia

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous!