Suivez-nous!


Blogs de voyages: 2e journée de crise...

Une petite discussion au coin du feu. Une question, une seule: c'est quoi un blog de voyage? Et là, une réflexion qui a entraînée une frustration qui elle, m'a fait littéralement coller au plafond!

Selon certains experts sur le web, un "vrai" blog de voyage est un blog qui ne contient que des récits en direct ou légèrement en différé d'un tour du monde ou encore, un blog d'un "pro" du voyage, c'est-à-dire quelqu'un qui voyage à l'année partout à travers le monde pour son boulot ou autre. Au pire, c'est un blog qui relate la vie de quelqu'un à l'étranger pour une période minimal de un an.




Non mais, qu'est-ce que c'est que cette définition réductrice d'un blog de voyage?!

Est-ce à dire que ceux et celles qui voyagent de temps en temps ne sont pas considérés et ne doivent pas l'être?! Est-ce à dire que ceux et celles qui ont la passion du voyage mais qui, pour différentes raisons, ne peuvent faire des voyages au long cours, ne peuvent et ne doivent pas partager cette passion?! Est-ce à dire que ceux et celles qui ne voyagent pas dans des lieux exotiques ne sont pas de vrais voyageurs?! Oh, pardonnez-moi, je n'ai pas encore mis les pieds en Inde ou dans les proches environs!

J'ai été outrée par ce langage réducteur, non seulement pour moi mais pour tous les bloggeurs qui partagent leur passion sur le web sans pour autant faire le tour du monde. Faut-il montrer patte blanche pour avoir l'étiquette de grand voyageur? Faut-il se justifier en faisant la nomenclature de tous les lieux qu'on a visité - de préférence très loin et très exotique - pour mériter ce titre? Honnêtement, on s'en fout un peu. Le nombre de pays n'a pas d'importance. Déjà, si tu as osé aller voir ailleurs et si tu es sorti de ta zone de confort pour un temps, tu as voyagé et ton expérience a autant de mérite que celle des grands. Pourquoi? Parce que tu as fait et vu les choses à ta façon, avec ton regard.

Nous savons tous ce que blogger implique comme temps et énergie. Nous savons aussi que blogger demande une certaine conscience sociale, une certaine étiquette et du jugement. Les blogs sont une mine d'informations diversifiées, souvent expérimentées de première main par ceux et celles qui en parlent. Les blogs de voyages - quels qu'ils soient - renferment souvent des compléments d'informations sur divers sujets en lien avec le monde du voyage et chaque lecteur peut y trouver son compte. Déjà rien que pour ça, les blogs de voyages, du petit au plus grand, ont une certaine valeur.

Et il y a la question du style, du visuel, du contenu. Encore une fois, les experts qui boudent les petits lèvent aussi le nez sur les blogs qui, outre les voyages comme tels, parlent également de bons plans, de comparateurs, ... Ces experts dénigrent le fait que ces bloggeurs font de la pub déguisée dans l'espoir - bien humain - de monétiser et rentabiliser leur blog. Je le répète: Et puis après? Si ces bloggeurs ont choisi de monétiser leur passion, où est le mal? En autant que les articles soient intéressants et bien écrits. Personnellement, je n'ai qu'un petit bémol et cela va pour tout les blogs: les fautes d'othographe. Je viens du milieu de l'enseignement et du journalisme et, déformation professionnelle oblige, ça m'énerve un peu. Mais bon, je ne m'empêche pas de les lire pour autant.

Finalement, cette discussion au coin du feu a aussi soulevé le point suivant: qu'en est-il de notre propre blog? Déjà, je ne vais pas justifier mon titre de voyageuse en faisant la liste des endroits où j'ai déposé mon sac (et il y en a quand même plusieurs!). Pourquoi? Parce que ces voyages sont maintenant du passé et je regarde vers l'avenir. Les voyages que je m'apprête à vivre avec Yves me semblent beaucoup plus intéressants! Aussi, après quelques mois de blogging, nous allons faire une nouvelle refonte du site. Pourquoi? Parce que notre projet se précise de plus en plus, parce qu'on souhaite partager avec nos lecteurs les aléas des préparatifs, parce qu'on veut exploiter un peu plus à fond notre style d'écriture. On ne va pas non plus tomber dans le piège de la monétisation. Pourquoi? On a essayé et le temps et l'énergie à investir dans ce travail nous semble bien fade à côté du temps et de l'énergie à investir dans des textes qui "parlent", qui racontent des histoires. Par contre, on aime bien ceux qui le font, ça nous permet d'avoir accès à des infos souvent pertinentes sur différents sujets!

En fin de compte, je suis d'accord à 50% avec les experts quand ils affirment qu'un vrai blog de voyages est un blog qui raconte une histoire de voyage, agrémentée d'infos pertinentes, de vécu. Par contre, comme l'a déjà dit Sandro du blog Tête de chat, la préparation fait aussi partie du voyage...

Voilà, c'est dit. Ma crise est passée.

Mais, j'y pense, ça veut donc dire que notre voyage commence... maintenant?!

 Recevez les articles de Destination-Terre en temps réel!

24 commentaires:

  1. Martine,

    Je comprends tout à fait on petit "coup de gueule" ... il en va du voyage comme d'autres domaines.
    Parfois je me demande si les critiques ne cachent pas une volonté de ne pas partager le gâteau. Nombre de gens cherchent à monétiser leur blog, ou en vivent, et les plus gros ne sont pas forcément prêts à partager leur part de marché avec de nouveaux venus ... c'est cynique ce que je dis, mais ça ne semble pas si loin de la réalité ...
    Nul besoin, selon moi, d'avoir fait dix fois le tour du globe pour être un voyageur. Le voyageur est celui qui va à la découverte de l'autre, et de contrées qui lui sont étrangères ... si je prend l'exemple de mon père, avec l'âge il a cessé de faire de grands voyages, pourtant il a tellement visité de pays et rencontré de gens par le passé, qu'il reste à mes yeux un grand voyageur ...
    :-)

    RépondreSupprimer
  2. @Brioche
    Et voilà, si bien résumé! Aller à la découverte de l'autre... et de soi-même aussi! Et pas toujours besoin d'aller à la Terre de Feu pour découvrir et se découvrir. Parfois, deux heures de voiture et nous sommes très loin de chez soi...
    Un voyageur déjà, c'est celui qui ouvre la porte et choisit un chemin à parcourir...

    RépondreSupprimer
  3. Rahhhhhhhh je ne veux pas partager, tout à moi, tout à moi, tout à moi ^^ Bah, étant de ces petits blogs de voyage, je donne des conseils a tout va et les renvois d’ascenseurs aident beaucoup !
    En plus, on est toujours le voyageur de quelqu'un...

    RépondreSupprimer
  4. @Piotr
    Un autre bon résumé! :D
    La question de partage côté monétisation ne m'intéresse pas à vrai dire, comme je l'ai expliqué dans l'article, ça demande trop de travail pour ce que ça rapporte, donc je te laisse tout mon cher! ;)
    Par contre, oui tu as raison, les conseils sont importants, ils aident les autres à se forger leur propre opinion et à tenter leurs propres expériences.
    Et oui, nous sommes toujours le voyageur de quelqu'un... J'aime beaucoup cette phrase!
    (tu n'es pas si petit que ça, arrête!)

    RépondreSupprimer
  5. Quels sont donc les "experts" dont tu parles? Vas-y dénonce! En tout cas, je suis 100% d'accord avec ce que tu dis. Chacun blog à son niveau, avec ses moyens, le temps qu'il veut y consacrer et ses objectifs. Si c'est un blog qui raconte les vacances de quelqu'un pour le proches, je dis pourquoi pas? J'ai bien commencé par des blogs assez peu informatifs surtout pour tenir au courant la famille... où est le mal?
    Ca c'est comme les critiques littéraires qui se sentent menacé par les blogs de lecture...

    RépondreSupprimer
  6. @Lucie
    Oserais-je les dénoncer?!
    En fait, je ne comprends pas cette attitude, c'est tellement snob et prétentieux, comme si ces soi-disants experts (qui ne sont "experts" que par le nombre de lecteurs sur leur blog à mon avis...)s'octroyaient la palme du voyage!
    J'ai même lu que pour "consacrer" un blog de voyages à un haut niveau, il fallait que les photos soient dignes des grands magazines, que si les photos étaient ordinaires, ça ne valait même pas la peine de surfer sur le blog, que c'était une perte de temps!
    Limite scandaleux, surtout quand je regarde les photos que nos amis de la communauté mettent sur leur blog qui sont absolument superbes!
    Bon ça y est, je sens que ma crise refait surface... grrr!!!
    Tu as raison, chacun blogue à son niveau et c'est très bien ainsi!
    Vive les petits bloggeurs comme nous!

    RépondreSupprimer
  7. Le problème, c'est que ce genre de mentalités sort assez régulièrement du domaine des blogs.
    On croise assez souvent des gens qui, un jour, on pris un an pour "faire le tour du monde" et se prendre pour des aventuriers, et depuis se donner une image de voyageur, jouant les comptables quant aux pays visités.
    Avant, je pensais que le monde des passionnés de voyage regroupait des gens sympas, qui avaient envie de donner les astuces, de partager des anecdotes sur divers pays... Mais il suffit de regarder les forums pour voir qu'il se forme une hiérarchie, malsaine et bidon. En bas, ceux qui font de l'hôtel club, en haut, les routards solitaires qui partent sans slip mais avec un couteau. Et le but, c'est d'aller dans des endroits que personne ne connaît, pour ensuite cracher sur les autres, qui ne connaissent rien, ne savent pas voyager...

    C'est parfois risible. Ils ont fait le tour du monde, mais n'ont passé qu'une semaine dans chaque pays...
    Je m'arrête là, mais je pourrais continuer sur leur manie d'ensuite se plaindre de la supposée jalousie de leurs proches (ils racontent leurs voyages à longueur de soirées, toujours en "je", sans jamais s'intéresser aux passions des autres. Normal qu'on veuille leur fermer leur bouche !)

    RépondreSupprimer
  8. @Oreille
    Et on ne parle pas de ceux qui, comme ce gars dont j'oublie le nom, a fait le "tour du monde", soit genre 42 pays en 2 mois, avec seulement un slip dans sa poche, tout ça pour montrer qu'il est un "vrai voyageur"...
    C'est vraiment bête cette façon de tout vouloir baliser, comme si le contenu de ta valise ou le calcul des km en x jours valaient tout le reste, les rencontres, les paysages, la culture, la bouffe, ...
    Le fameux "je", je n'en peux plus! J'ai connu quelqu'un dans mon milieu de travail qui après avoir passé 3 semaines en Inde dans la même ville (et ce 3 semaines incluait les jours d'avion à l'aller et au retour...) s'imaginait devenir guide pour des groupes dans ce pays, sous prétexte qu'elle y était allée et donc, qu'elle, elle connaissait le pays...
    Pathétique!
    Vraiment, ces attitudes sur les forums ou ailleurs est parfois une preuve de snobisme.
    Heureusement, il existe encore de rares irréductibles, toujours sympas, qui partagent encore sans porter de jugement!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Martine,

    Chacun voyage avec son style et ses valeurs. J'ai choisi de VIVRE là où je voyageais "pour pour de vrai" i.e. autrement qu'en touriste.

    J'aime partager le quotidien de l'endroit visité. J'ai adoré observer un couple d'Inuit faire son marché à l'épicerie d'Iqaluit ou le fonctionnaire blanc qui cherche un produit exotique à Arctique Ventures. Ces épiceries, digne du « Magasin Général », où on peut tout aussi bien acheter une lampe de salon, une livre de beurre ou un … skidoo.

    Choisir d'acheter ou non la sculpture de l'Inuit qui t'aborde au restaurant, complètement "stone" et pourtant plein de talent. J'avoue que j'ai parfois succombé.

    Saisir les dimensions du boulot des infirmières du ciel nordique qui naviguent du taxi à l'aéroport avec quelques minutes de sursis pour sauver une vie.

    Tout comme comme ça me faisait chaud au coeur d'être accueillie chaleureusement chez le boulanger ou le boucher de Saint-Servan.

    Et j'ai fait tous les efforts possibles pour m'adapter dans un milieu de travail où le vocabulaire décrivant les personnes handicapées est à l'opposé de ce qui est pour nous socialement acceptable. Qui au Québec, oserait parler d'un cul-de-jatte ou d'un débile profond ?

    Voyager ailleurs, ce n'est pas seulement déambuler le sac au dos. C'est surtout accepter de poser le sac en question et de se libérer de nos nombreuses bretelles ! En sachant relativiser sur les "bretelles" de notre pays d'accueil.

    La quantité de kilomètres est négligeable par rapport au cheminement intérieur généré par nos escapades planétaires.

    RépondreSupprimer
  10. @MarieBo
    Choisir de VIVRE là où on voyage, j'adore cette simple phrase! Et que dire de poser son sac pour se libérer de nos bretelles! De nos préjugés, de nos peurs, ...
    Dans le fond, ça revient à ça le voyage, un cheminement intérieur, que les km soient nombreux ou non, que le lieu soit exotique ou non. Et dans ton cas, vivre dans le Grand Nord peut être aussi exotique qu'à Tombouctou!!
    Merci, ton commentaire va au-delà de tout, il ramène à l'essence de la vie, ici ou ailleurs...

    RépondreSupprimer
  11. C'est vrai que c'est réducteur comme vision.

    J'ai un peu de mal avec ceux qui disent "j'ai fait" alors qu'ils ont passé une nuit dans le pays:-)

    RépondreSupprimer
  12. @Fabrice: très réducteur en fait. D'autant plus que tout ça semble être un trait caractéristique pour plusieurs. Je peux même t'affirmer que j'ai fait des voyages très intenses, d'un point de vue personnel, seulement en traversant la rue devant chez moi pour m'enfoncer dans la forêt...

    RépondreSupprimer
  13. Bah comme Lucie : Je veux des noms ! Après la "vraie vie", maintenant les "vrais blogs de voyage" ?
    Continuez à écrire pour le plaisir, et pour le partage, le reste n'a aucune importance.

    P.S : Désolé pour l'orthographe... Promis Martine, je fais au mieux ^^

    RépondreSupprimer
  14. Ouf! Va falloir qu'on se surveille sur les fautes d'orthographes, Sandro! ;) En passant, ton article sur la fabrication du saké était vraiment top! A+ l'ami!

    RépondreSupprimer
  15. personnellement j'ai une préférence pour les blogs de voyageurs ou de futur voyageurs qui apportent leur expérience et leur vécus même si je visite des blogs de voyages ( qui m'apportent des infos pratique visa hôtel etc)
    un blog qui m intéresse et celui qui à de la personnalité ,un angle qui lui est propre
    un coup de patte

    RépondreSupprimer
  16. Olala, j'ignorais ce genre de mentalité. Notamment sur les forums, pas fan et pas trop le temps d'y aller ! Je préfère bloguer et commenter :-)

    De notre côté quand on a passé 1 semaines dans un pays, on n'ose à peine dire qu'on y a voyagé, pays de passage comme on dit. On a aussi pris beaucoup de plaisir à bloguer avant de partir pour un plus longtemps (voir le pied de page sur notre site!).

    Continu à écrire et bonne refonte ! Merci pour tes commentaires sur notre blog, on apprécie !!!

    RépondreSupprimer
  17. @Bacri

    Tous les blogs, peu importe leur contenu, peuvent en effet être intéressants et informatifs. Chacun prend ce qui l'intéresse. Mais c'est vrai qu'un blog, peu importe le sujet (voyages ou autres) doit avoir sa propre personnalité, un angle, une ligne éditoriale, ...
    Bien d'accord!

    RépondreSupprimer
  18. @Bruno

    Hello Bruno! Contente de te retrouver parmi nous! C'est en effet une mantalité qui mérite d'être dénoncée à mon avis. Et nous aussi on préfère bloguer et commenter, plus enrichissant!
    L'expression pays de passage est juste, j'aime bien. C'est vrai que mettre les pieds dans un pays une semaine nous donne un bref aperçu, sans nous donner une vision vraiment réaliste de la vie qui s'y déroule. Au moins, souvent une semaine ou même 2-3 jours nous permet de savoir si on veut y retourner ou non!
    J'aime beaucoup votre blog, très intéressant avec un petit côté différent!
    à plus!

    RépondreSupprimer
  19. Si Sandro voit ça (mantalité!!!) il va se bidonner!

    RépondreSupprimer
  20. Je ne crois pas qu'un blog doit avoir une vraie ligne éditoriale. On doit s'y sentir libre et détaché (justement des éventuelles critiques...;-)) car chacun est libre d'y venir ou pas, d'y commenter ou pas. C'est un endroit assez personnel où l'on écrit toutes les choses que l'on a envie de partager, un jour un voyage, un lieu et parfois une humeur :) J'aime d'ailleurs assez l'esprit "journal" des blogs anglo-saxons en général !
    et... j'admire évidemment beaucoup votre projet et aime retrouver vos articles ici !

    RépondreSupprimer
  21. @Marigaz

    Dis donc, ça faisait longtemps! Même sur ton blog il n'y avait pas de nouvelles! Je suis contente de "t'entendre"!
    C'est vrai,la liberté de venir ou non, de commenter ou non, est importante dans cet univers sinon on se sent happé par le virtuel... Les blogs style "journal" ont aussi ma préférence. C'est un peu vers quoi on va, Yves et moi.
    Et merci pour le compliment!

    RépondreSupprimer
  22. J'étais en "vacances de blog"... Une grosse flemme et plein de boulots, ici ce n'est pas le beau temps qui nous aura distrait !

    Même si au départ on se fixe une ligne éditoriale (et à ce moment là, on ne s'est pas encore affranchi des statistiques), force est de constater qu'au bout de quelques mois, années, les choses se précises, et à moins de vouloir monétiser ou faire du blog touristique impersonnel, on finit sur une ligne beaucoup plus "intime". Effectivement, le fait d'y faire refléter ses humeurs ou d'y évoquer ses "crises" est sans doute révélateur :)

    Et puis, l'auditoire, même s'il n'est pas conséquent, il y est souvent fidèle et de qualité puisque souvent proche ou pas indifférent à nos propres aspirations.

    Si je remonte à fin 2007, lorsque j'ai commencé mon blog, vraiment... y'a rien à voir avec ce que j'y poste aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  23. @Marigaz

    J'avoue que pour les stats, je ne suis pas très fan. Yves les regarde plus souvent, surtout pour la curiosité de voir d'où viennent nos lecteurs car les blogs de ce style au Québec sont plutôt rares.
    Sinon, on le fait surtout pour s'amuser, pour partager, pour jaser avec les autres, pour s'informer et informer les autres, pour découvrir... bref, la vraie nature d'un blog selon nous.
    Oui c'est vrai, les lecteurs reviennent sur un blog car ils s'y retrouvent, d'une façon ou d'une autre.

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous!