Suivez-nous!


Profession: pilote de drone

Depuis que nous avons terminé la construction du Tricopter il y a quelques mois de ça, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Sans compter qu’il existe un nouvel engouement ici au Québec en ce qui concerne les drones téléguidés. Voici donc ce qui s’est passé depuis...



Le Tricopter de Destination-Terre est maintenant 100% fonctionnel. Après de nombreux tests de vol, essais et ajustements, on peut aussi dire qu’il est très fiable. Il faut toutefois veiller à ne pas négliger les inspections fréquentes (au même titre que s’il s’agissait d’un aéronef) puisqu’un bris en vol est rarement sans conséquence. Le but étant de faire de la vidéo de grande qualité, mieux vaut alors mettre toutes les chance de son côté.

De plus, plusieurs tests de vol se sont déroulés dans des endroits publics (des parcs par exemple) et à chaque fois, de nombreux curieux se sont attroupés pour voir de près ce que certains (et c’est ça le plus drôle de l’affaire!) croyaient au début être une manifestation de type OVNI... Mais rassurez-vous: la prochaine fois que vous verrez un truc étrange survoler votre tête, prenez le temps de jeter un bref coup d’oeil autour de vous. Peut-être verrez-vous un type tenir un transmetteur radio à la main!

L’équipe

Au tout début de cette aventure, je ne croyais pas que Martine allait porter autant d’intérêt que moi envers le Tricopter. Après tout, depuis le temps que l’on entend dire qu’il s’agit de “bébelles” de gars, je m’imaginais jusque-là être le seul à développer l’appareil en parallèle à notre départ prévu pour juillet 2012. Je m’étais trompé.

Martine est maintenance directrice de la logistique de vol (c’est à dire qu’elle veille à ne rien oublier lors de nos sorties extérieures; piles, démarreur, pince coupante, attaches de plastique, sandwichs, fromage, jus et appareil photo. Elle est aussi en charge du département vidéo, où elle décide des prises de vues, des plans de vol et de l’angle a adopter selon le sujet ou l’objet à filmer. C’est un travail d’équipe.

Parlant vidéo, nous avons fait des tests de poids (payload) et la caméra la plus adaptée à installer sur le Tricopter est sans contredit la GoPro HD. La raison: le poids tout simplement. Une caméra GoPro pèse environ 180 grammes. Au delà de ce poids, on perd énormément en autonomie, sans compter que Tricopter est difficile à piloter puisque le centre de gravité s’en trouve déplacé. Encore là, la simplicité s’impose. Pas de superflu sur un drone de ce genre. L’important, c’est son efficacité.

Depuis, j’ai reçu des demandes de trois municipalités différentes désireuses de faire l’achat d’un drone commercial afin de les conseiller judicieusement. Ces municipalités veulent utiliser les drones pour des fins de surveillance de leurs infrastructures. D’ailleurs, à ce sujet et pas plus tard que la semaine dernière, la ville de Saguenay s’est acheté un drone a cet effet. Mais comble de malheur, le drone s’est écrasé après un petit vol de routine. Une hélice s’est détachée à ce qu’il parait. Aussi faut-il savoir le piloter, le drone.

Or donc, ne s’improvise pas pilote de drone qui veut. Il faut des heures et des heures d’entrainement. De plus, il est conseillé de pratiquer sur simulateur (on peut utiliser un simulateur pour hélicoptère par exemple) mais encore là, rien ne vaut la pratique sur le terrain. Il faut donc s’armer de patience et de temps...

Dernièrement, un ami me disait qu’il voyait d’un mauvais oeil le fait que nous faisions la promotion du Tricopter sur Destination-Terre. Selon lui, cela aurait pour effet d’attirer la compétition dans le créneau du vidéo aérien et ainsi nous faire perdre des contrats potentiels... Inutile de vous dire que je suis en complet désaccord.

Tout d’abord parce qu’il y a de la place pour tout le monde, et ce, peu importe le champ d’activité dans lequel nous souhaitons oeuvrer. Dans notre cas, c’est l’originalité qui fera la différence de notre utilisation du Tricopter. Et pourquoi? Tout simplement parce que notre terrain de jeu sera vaste et diversifié. Sans compter que la notion de partage, l’essence même de toute connaissance, ne doit jamais tenir uniquement entre les mains de quelques personnes.

Histoire de partager un peu plus avec vous, nous avons aussi mis au point une version amphibie du Tricopter. C’est à dire que nous pouvons même le poser sur l’eau et il flotte! L’idéal pour des prises de vue aquatiques! De plus, nous sommes à construire un prototype ayant pour nom de code “L’explorateur des neiges”. Une autre bébelle avec laquelle nous pourrons faire de la vidéo inédite sur et dans la... neige. Une histoire à suivre...


Et en prime, une petite vidéo du Tricopter s'amusant dans les feuilles!

video

 Recevez les articles de Destination-Terre en temps réel!

12 commentaires:

  1. Wow! C'est super, j'ai bien hâte de le voir survoler le Grand Canyon:)

    RépondreSupprimer
  2. @Dany et Maryse: Et moi donc! Surtout qu'il existe un paquet de points d'intérêts (et pas seulement le GC) on l'on pourra tourner de très surprenantes images inédites! Ça risque d'être fort intéressant! A+ les amis!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour. Ça explique peut-être quelque chose de très curieux que j'ai vu dernièrement. Ça n'avait pas du tout l'air d'un avion. C'était peut-être un drone?

    RépondreSupprimer
  4. C'est génial ! Juste une question, faut-il une autorisation spéciale pour filmer à partir d'un drone. Si par exemple, vous êtes au Taj Mahal, est-ce que vous porrez faire ce que vous voulez?

    RépondreSupprimer
  5. @Gaétan: peut-être oui. Il y en a de plus en plus. Selon l'altitude où il se situait, il pouvait s'agir d'un drone militaire (plus rare et souvent plus haut en altitude) ou d'un drone domestique. Pour un drone de type tricopter ou quadracopter, il est souvent possible d'apercevoir le pilote pas très loin. Et si le drone que vous avez aperçu n'émettait pas le moindre bruit, là il faut vous poser des questions!!!

    RépondreSupprimer
  6. @À la croisée des chemins: salut à vous deux! Génial comme machine, c'est certain! Présentement, une réglementation rigoureuse est en train de prendre forme quant à l'utilisation des drones domestiques. J'ignore toutefois combien de temps ça va prendre.

    Le fait est que les drones sont présentement disponibles sur le marché et à un coût très abordable. Dans un futur pas si lointain, il y en aura donc beaucoup. Et pour répondre à la questions, il est possible de faire de la vidéo aérienne sur plusieurs sites (je ne sais pas pour le Taj Mahal cependant) mais il faut des autorisations.

    Dans l'avenir, seuls les pilotes ayant une certification pourront utiliser les drones afin de faire de la vidéo de façon "officielle" disons. Le fait est que plus le nombre de drones va augmenter, plus il y aura d'accidents. Il ne faut pas oublier qu'un drone est avant tout un aéronef, régie par les mêmes lois physiques qu'un avion disons -météo, vent de travers et tout le reste.

    Aussi, filmer dans dans des endroits publics pourrait s'avérer dangereux pour les gens se trouvant au sol. Recevoir sur la tête un objet de 2kg muni de plusieurs hélices ne doit sûrement pas faire de bien...

    Mais encore une fois, ce sera l'utilisation que l'homme fera de la machine qui dictera les règles futures... À bientôt!

    RépondreSupprimer
  7. Des drones pour surveiller les gens :) bienvenu dans minority report... Je vous le dis, le temps où l'on pourra faire une petite pause pipi en forêt, tranquille derrière son bosquet, c'est terminé. On courra alors le risque de retrouver notre meilleur profil sur internet:)
    Plus sérieusement, je pense que sur certains sites, mieux vaut avoir en effet toutes les autorisations nécessaires si vous ne voulez pas vous faire confisquer le drone...

    RépondreSupprimer
  8. @Claire: le pire dans tout ça c'est que l'utilisation "frauduleuse" du drone est déjà commencée... C'est d'ailleurs ce qui m'inquiète ici au Québec, puisque parfois, quand on se jette "collectivement" sur une idée, on l'exploite de la très mauvaise façon. D'ailleurs, c'est pour cette raison que j'accumule les heures de vol, afin de pouvoir faire des trucs de façon plus officielle.

    Pour le reste, je crois que tu viens d'implanter dans ma tête une puissante image de bosquet... A+ les copains!

    RépondreSupprimer
  9. C'est mon côté féminin qui pense au côté pratique des choses ;)

    RépondreSupprimer
  10. @Claire: Et Dieu sait que le Québec regorge de bosquets en tous genres!

    RépondreSupprimer
  11. Je n' avais jamais songe a une exploitation commerciale de la chose... bienvenu en effet dans Minority Report.

    En tout cas, le voir slalomer entre les arbres n est pas très rassurant...

    Je ne saurai pas dire pourquoi... sans doute parce que j imagine que l armee doit en posseder aussi mais pas pour les memes raisons.

    RépondreSupprimer
  12. @Piotr: lorsque bien utilisé, y'a pas de problème. C'est comme toute chose.

    L'armée possède effectivement des "trucs" que nous ne pouvons même pas encore imaginer... La preuve, la semaine dernière, dans un magasin de jouet, j'ai vu qu'il était possible de se procurer des lunettes de vision nocturne pour la modique somme de 30$... Ce qui laisse à penser qu'ils sont maintenant bien loin de cette technologie et que les lunettes rayons X se trouveront bientôt (peut-être) sur nos rayons à nous... A+

    RépondreSupprimer

Exprimez-vous!