Suivez-nous!


Notre position actuelle : N 45º 56.378ˈ O 073º 21.224ˈ

Ça fait maintenant une semaine que nous habitons à cette coordonnée.  À plus ou moins 4 mètres de précision selon notre GPS.  Parfois on bouge pour faire quelques commissions, parfois non.  Cette position, c’est notre port d’attache.  Notre base.  L’endroit où on revient après quelques semaines sur la route.  L’endroit où on répare, améliore, ajuste et planifie notre avenir.  C’est l’endroit où l’on prend des décisions.


En fait, cette position géographique, c’est un stationnement.  Assez grand pour que Bob ne se sente pas trop à l’étroit.  Assez vaste pour que Lulu fasse un peu d’exercice.  Mais avant tout, c’est aussi l’endroit où vit ma mère, du même coup.  Et même si nous pourrions profiter de son hospitalité, l’idée c’est d’habiter à l’intérieur de notre VR.  Et non pas de le regarder par la fenêtre. 

Mais tout ça aurait pu ne jamais se produire.  Parce qu’à pareille date l’an passé, la mère en question n’allait pas très fort.  C’est vrai qu’à 75 ans, trois opérations, quatre intubations, un arrêt cardiaque, un mois et demi aux soins intensifs et presque autant en réhabilitation, il s’en est fallu de peu pour que jamais plus nous ne stationnions ici.  Mais il arrive parfois des miracles dans la vie…

Mais bon.  On ne s’attardera pas sur le passé et on ne tombera pas dans le mélodrame.  L’important est qu’aujourd’hui elle se porte assez bien merci.  Et c’est ce qui compte.  Elle se porte même si bien qu’elle a suggéré, histoire que nous nous nourrissions bien lorsque nous reprendrons la route, de nous préparer un cipâte!  Ça fait un peu drôle puisque traditionnellement parlant, chez nous,  on ne fait jamais de cipâte en été.  C’est quelque chose qu’on se réserve pour le temps des fêtes.  Passons aux choses sérieuses maintenant!

La recette

Là, c’est mon père qui va se retourner dans sa tombe.  Parce qu’il y a bien longtemps de ça, quelqu’un lui avait demandé la recette du cipâte en question et jamais il n’a voulu lui donner.  Secret de famille.  Mais aujourd’hui on brise la règle et on dévoile le secret.

-5 lbs de porc en cubes,
-10 cuisses de poulet avec dos,
-10 à 12 lbs de patates,
-2 gros oignons,
-1 abaisse de tarte,
-Sel et poivre.

Le truc, c’est de ne pas se compliquer la tâche.  Pour les cuisses de poulet, on enlève la peau et le gras et on coupe grossièrement avec un hachoir à main.  Ce qu’on veut, c’est des gros morceaux.  Et c’est important de garder les os puisque ce sont eux qui donnent le goût si particulier du cipâte.  On mélange ensuite avec les cubes de porc et on ajoute les deux gros oignons coupés en dés.  On laisse reposer au réfrigérateur au moins 12 heures.

Le lendemain, dans une grosse rôtissoire, on place la moitié du mélange de viande au fond et on recouvre de la moitié des 12 lbs de patates.  On place quelques lanières de pâte à tarte au hasard.  On ajoute un deuxième étage de viande et on recouvre avec le reste des patates.  On étale à nouveau les lanières de pâte à tarte restante et c’est tout!
On ajoute ensuite de l’eau à égalité, du sel, du poivre et on place au four pour environ 8 heures.  Le reste du travail se fait tout seul et le résultat est grandiose!


Évidemment, il existe des dizaines et des dizaines de recettes de cipâte.  Mais personnellement, c’est celle-ci que je préfère.  Parce qu’elle me rappelle de bons souvenirs mais surtout d’agréables repas du temps des fêtes en compagnie de personnes que j’aime bien.  Et quand sur la route on se fera réchauffer une bonne assiette de cipâte dans notre minuscule cuisine roulante, on ne pourra faire autrement que d’avoir une pensée pour eux et de rêver au moment où nous nous réunirons de nouveau, tous à la même table cette fois.


Le résultat final

Et Hop!  Dans l'assiette!

Malheureusement, la cuisinière n'a pas voulu apparaître sur la photo.  Mais elle vous fait dire bonjour!  Peut-être même qu'un jour elle va se mettre à l'internet, qui sait?

6 commentaires:

  1. Si jamais il vous en reste un peu....

    RépondreSupprimer
  2. C'est bon de lire cet article, surtout en repensant à l'année dernière...
    Heureuse de voir que la mama se porte à merveille, et bon appétit ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais! Et c'est parfait comme ça!!!

      Supprimer
  3. Avoir su que tu aimais le cipâte comme ça Martine, on vous aurait présenté belle-maman. On vous aurait peut-être gardé pour 1-2 jours de plus pour manger son cipâte....lol
    Gros colleux à vous 3.
    Guylaine & Jean Guy (yacks)
    XXX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avoir su oui... Mais on va se reprendre les copains! Sitôt qu'on repasse dans votre coin! Encore merci pour votre accueil!

      xxx

      Supprimer

Exprimez-vous!